ITEP à Longueil Annel

Livraison décembre 2015
Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique.
Projet lauréat 2013
Lieu : le Champ Ste Croix, Longueil Annel (60)
Maître d’ouvrage : Association de Santé Mentale (ASM) – La Nouvelle Forge/ AMO: OPAC de l’Oise
Surface de plancher : 1 080 m²
Montant des travaux : 2 370 000 €HT (compris VRD et fondations spéciales)
Partenaire : GEC Ingénierie
RT 2012 + Démarche HQE

d'info

Un ITEP a pour mission de répondre aux problèmes complexes d’enfants et d’adolescents dont l’expression des difficultés psychologiques perturbent de façon majeure la socialisation et la scolarité. Les jeunes pris en charge peuvent se comporter de façon inquiétante, parfois violente. Il est important de comprendre que ces manifestations sont le plus souvent ‘’impulsives’’ c’est-à-dire qu’elles échappent au contrôle psychique de l’enfant ou de l’adolescent. Ces jeunes ont donc vitalement besoin d’un cadre structuré avec des activités et des accompagnements consistants pour avoir le sentiment d’exister. Le besoin d’attaque de ce cadre est tout aussi vital pour eux et exige de la part des professionnels une mobilisation permanente, mais cela exige que le cadre soit adapté, « bien traitant » et contenant.

Dès les premières phases de projet nous avons proposé un bâtiment « archipel », en scindant le programme en de multiples entités distinctes. Ce principe initial d’éclatement proposé a été accentué de manière collaborative dans un dialogue enthousiaste et réactif, mutuellement enrichissant, avec plus de huit versions successives ! Il en a résulté un ensemble quasi labyrinthique, proposant passages, respirations, ouvertures, interstices – un environnement à la fois ouvert et fermé, approprié et appropriable par les enfants et les jeunes autant que par les éducateurs.

L’entrée de l’ITEP se fait par le parking, situé au Nord de la parcelle. Cette position favorise une utilisation optimale de la parcelle et oriente le projet vers le Sud. Les accès aux différentes “maisons“ se font perpendiculairement depuis le parking vers l’intérieur de la parcelle.

La position des “maisons“ découle des spécificités programmatiques de chacune d’entre elles. De ce fait, les locaux techniques se trouvent à l’entrée de la parcelle pour optimiser les branchements aux différents réseaux. La partie office y est accolée pour faciliter les livraisons et sortir les déchets tout en regroupant sanitaires et vestiaires communs. Le bloc encadrant (psychologue, psychiatre, chef de service & infirmerie) est en retrait par rapport au parking lui conférant une position centrale dans la composition d’ensemble et donnant à l’infirmerie une situation proche de la voie d’accès pompiers. L’atelier jardin et l’atelier fer donnent également sur la zone de stationnement facilitant les livraisons de matériel. L’administration trouve sa place au bout du parking, légèrement excentré par rapport aux espaces dédiés aux jeunes, elle offre une certaine tranquillité à ses utilisateurs.

La volonté d’une prise en charge des jeunes par tranche d’âge et leur séparation spatiale a dicté la composition des “maisons“. Les groupes d’accueil ont été divisés en trois tranches d’âge, un pour les enfants, un pour les pré-adolescents et un pour les adolescents.

Nous avons concentré ces groupes proche du bloc encadrant, ces quatre entités formant une cour commune. Cet ensemble se situe au cœur de la parcelle dans le voisinage de l’office pour faciliter le transport, par chariot, des repas vers les différentes salles à manger. La cour commune permet la transition entre le parking et les groupes d’accueil. Chacun d’eux possède sa cour personnelle, également accessible depuis la cour commune. La cour enfants est spatialement délimitée par les “maisons“ qui l’entourent, plus fermée elle facilite la surveillance des enfants par les éducateurs. Les cours pré-ados et ados, quant à elles, sont plus ouvertes supprimant un éventuel sentiment d’enfermement.

Les ateliers s’articulent également autour d’une cour commune. Nous avons jumelé le bloc cafétéria et le bloc vestiaires / ateliers afin d’optimiser la répartition des sanitaires au sein du projet. Dans cette même logique, nous avons rapprochés les “maisons“ Lylo et contes / multimédia.

Le jeu de plein et de vide entre les “maisons“ permet de marquer spatialement les différentes zones d’activités, sans les cloisonner et offre des espaces “intimes“ et pourtant tous connectés assurant l’unité de l’ensemble.

Le bâtiment a été réalisé avec la modestie des techniques de la maison individuelle, privilégiant des solutions simples et pérennes.
L’ITEP de Longueil Annel répond cependant à des exigences de solidité absolue : mur massifs en brique « monomur », murs plâtres intérieurs, aucun doublages, appareillages électriques indestructibles, etc… Les vitrages sont feuilletés dedans et dehors, et de dimension généreuse pour capter la lumière et les vues et abolir l’idée d’enfermement au profit des échappées et des regards croisés.

Bien que situé au milieu d’un Zone Artisanale sans qualité, l’ITEP propose un environnement autonome, protecteur, qui propose des échappées vers le paysage proche et lointain, différenciées et discontinues, toujours surprenantes.
Un jardin paysagé accompagne le projet. Il se développera avec la croissance des plantes dans les prochains mois.

Hide Content