Ecole maternelle Makarenko

Livraison phase 1 nov 2012 / Livraison phase 2 sept 2013
Lieu : 38/40 rue Hoche (quartier du Petit Ivry), Ivry sur Seine (94)
Maître d’ouvrage : Ville d’Ivry-sur-Seine
Surface SHON : 882 m²
Montant des travaux : 1 270 000 € HT (dont 422 000 € location)
Partenaire : EPDC (BET Structure/Fluides/VRD + ECO)
RT 2005

d'info

Le groupe scolaire Makarenko est situé dans le quartier du Petit Ivry à Ivry sur Seine. Il comprend 2 bâtiments parallèle, l’un principalement dédié à l’école maternelle, et l’autre à l’école primaire. L’augmentation prochaine de la population dans ce quartier, à la suite de la construction de nouveaux logements,  aura pour conséquence l’augmentation du nombre d’enfants scolarisés. Une nouvelle école dans le quartier Parisien est en cours de réalisation (études et travaux), mais les exigences de dépollution, de comblement des carrières et le délai général de l’opération ne permettra pas d’ouvrir l’école dès l’arrivée des nouveaux habitants.
La capacité du groupe scolaire Makarenko est insuffisante pour accueillir les nouveaux arrivants il est donc apparu nécessaire de réaliser une école provisoire sur le terrain jouxtant l’école existante. Ce terrain en mitoyenneté est une opportunité favorable à la réalisation de l’école relais.

Contexte de la commande :
Une ZAC en plein développement avec de nouveaux arrivants : une nouvelle école à construire, mais : problématique d’acquisition du Foncier d’une part et de confortement des sous-sol du fait des carrières
Une école transitoire – pour une durée de 2 ans (le temps d’achever la nouvelle école).
… 2 ans c’est le maximum possible sans respecter la RT2012.

Un projet en continuité avec l’école existante.
Un projet qui exploite les dalles bétons présentes sur le site (ancien site industriel)
Un projet sur un site pollué : une réponse par « encapsulation » des terres et ventilation des Vides sanitaires.
Un projet qui permet de penser un futur projet « en dur » pour la reconstruction de l’école Makarenko qui « s’essoufle »

Nécessité de « faire avec » la construction modulaire locative – mais de proposer plus avec des réponses convoquant « force poétique et économie de moyens »…

Un « All Over » de claire voie en bois, du sapin non traité peint sur chants, qui laisse deviner le site existant – et la promesse de futurs projets. La couleur est inspirée par le site (l’école existante)
Le projet propose courbes et contre-courbes, sans cacher la « modularité basique et industrielle » du module locatif.
Un traitement acoustique (limitation de la réverbération) par éléments suspendus laisse deviner le bâti modulaire à l’intérieur.

Hide Content