Maison Parigots

C’est un petit pavillon construit dans les années 20 sur les hauteurs de Suresnes, à proximité du Mont Valérien. La maison comprenait un corps principal orienté selon un axe Est-Ouest et un second corps accolé perpendiculairement qui a connu plusieurs remaniements de toitures et de façades, ainsi que des ajouts et excroissances.

L’extension de la maison est construite en ossature bois, en miroir du corps principal de la maison existante avec une toiture de même pente et pignon en façade. Seuls les murs et planchers de l’aile latérale ont été conservés.

Le bardage en bois brulé, à la fois sombre et lumineux, accentue la dualité de la maison par ses couleurs et par ses tonalités changeantes.

La maison existante est blanchie, épurée, et ses modénatures originelles retrouvées.

L’organisation intérieure est redéfinie par cette dualité avec une organisation en 2 x 2 pièces à chaque niveau.

Côté jardin, les appentis et excroissances précédemment réalisées sont reliées par une véranda. Une porte sur pivot central augmente l’effet miroir à la jonction des deux maisons.

L’espacement entre la maison et la limite séparative devient la nouvelle entrée avec un jardin d’hiver à l’articulation de la rue et du jardin.

Photographies :  Hervé Ellena et Julie Ansiau pour les vues intérieures.

Lieu : Suresnes, 92

Maître d’ouvrage : particuliers

Surface de plancher : 212 m² (49 m² créés)
Montant des travaux : nc
RT 2012 – Démarche HQE – Ossature bois (extension)

Hide Content